Actualités

Emploi - 02 Février 2018

Retour sur … l’atelier emploi dans la filière logistique

Retour sur … l’atelier emploi dans la filière logistique

AFILOG (l'association pour le progrès de la logistique) était le 30 janvier à la CCI Nantes St-Nazaire pour un atelier sur l’emploi intérim dans la logistique. Retour sur cet événement riche d’enseignements.

Rendre attractifs les métiers de la logistique et du transport : un enjeu majeur

 

La SupplyChain recherche désespérément des candidats en particulier sur la Loire-Atlantique et la Vendée sur les métiers de chauffeurs-routier, caristes, techniciens…  Avec la reprise de l’activité économique, les contrats d’intérim servent depuis deux à trois ans de pré-embauche. Les chauffeurs-routier intérimaires sont systématiquement embauchés en CDI au bout de trois mois. Des agences d’intérim déploient le tapis rouge pour séduire de nouveaux candidats.

 

A cinq ans, cette pénurie va devenir drastique au vu de la pyramide des âges et des départs en retraite. D’autant que la jeune génération ne prend pas suffisamment le relai sur ces métiers malgré une offre de formation diversifiée, bénéficiant de financements publics et assurée par les organismes de formation ou les agences d’intérim. Les formations portent sur de la reconversion professionnelle, de l’adaptation aux spécificités de bassins d’emplois (Aéronautique et Navale sur Saint-Nazaire) et il existe également des formations universitaires. Dans ce contexte et c’est le sens de l’histoire, la robotisation est une solution pour pallier les postes en tension. 

D’autres mesures doivent être envisagées

 

Le challenge est de faire connaitre ces métiers auprès des jeunes : en changer l’image par de l’immersion en entreprise, notamment.  La revalorisation des salaires des métiers logistique peu qualifiés est aussi abordée : l’objectif est ici d’augmenter « l’aire de chalandise d’emploi »  réduite actuellement à 20/30 km du domicile. Enfin, il faut aussi favoriser l’accessibilité à des sites isolés mais néanmoins importants (ex : Candia à Campbon).  

La table était constituée d’acteurs d’horizons diversifiés et de qualité : 6 représentants d’agences d’intérim (grands groupes ou indépendants), 5 entreprises agissant pour le compte d’autrui (dont 3 transporteurs), 3 organismes de formation et enfin des institutionnels ou professionnels de ces questions : Pole SupplyChain (PASCA), Pole Emploi et le Conseil Régional.   

La logistique est au cœur des préoccupations de la CCI Nantes St-Nazaire, une task force composée d’élus et de techniciens travaillent sur cette filière. C’est pourquoi, la CCI Nantes St-Nazaire, partenaire d’AFILOG a décidé d’accueillir le 18  mai prochain la 8ème étape du Tour de France de la logistique.

Qui est concerné ?

 

En Pays de la Loire, ces emplois représentent plus de 11% de l’emploi salarié privé. De nombreuses entreprises travaillent de près ou de loin en lien avec la filière logistique.