Actualités

Économie - 04 Juillet 2018

Lettre ouverte au nouveau président du Medef

Lettre ouverte au nouveau président du Medef

A l'occasion de l'élection de Geoffroy Roux de Bézieux à la présidence du Medef, Pierre Goguet, président de CCI France, lui adresse une lettre ouverte parue dans le journal Les Echos.

INVENTONS ENSEMBLE UNE NOUVELLE INTERMÉDIATION POUR LES ENTREPRISES ET LES TERRITOIRES

 

"Cher Geoffroy,

Je souhaite ici saluer  votre élection à la tête du Medef et partager avec vous et l'ensemble des entreprises que nous représentons, réseau CCI de France, Medef et son réseau territorial, un regard sur l'avenir.

Votre élection intervient au moment où l'économie mondiale est entrée dans un cycle de transformation inédit par son ampleur, sa vitesse et ses conséquences que la société française et ses entrepreneurs doivent comprendre et intégrer sans renier leurs spécificités et leurs richesses.

En premier lieu, les transformations numériques bouleversent les relations au pouvoir et au savoir. Le vaste mouvement des innovations de rupture place le traitement de la donnée au coeur des enjeux. Big Data, « open data », intelligence artificielle, cybersécurité, RGPD en sont des traductions. La nouvelle économie mondiale tirée par l'économie de la donnée impose maintenant aux entrepreneurs, jusqu'au coeur de nos territoires, d'exploiter, de protéger et de valoriser les innombrables données qu'elles produisent.

Ensuite, l'exigence de performance pour les entreprises comme pour les politiques économiques nous engage à combiner en tout projet compétitivité coût et hors coût. Tout établissement, privé, public ou parapublic, doit désormais se poser la bonne question, celle de sa valeur ajoutée, et pas seulement celle de ses ressources.

Tout euro d'argent public investi doit faire la démonstration de son effet de levier, y compris pour l'économie locale. Cette performance nouvelle issue de la désintermédiation des relations clients/entreprise vaut aussi pour les organisations publiques engagées dans la mise en oeuvre d'une nouvelle intermédiation. Celle-ci devra articuler accompagnement public et accompagnement privé des chefs d'entreprise, TPE et PME, mais aussi start-up.

Plus de la moitié des métiers et des compétences de demain sont, en outre, en train d'émerger et se façonneront peu à peu. Les défis pour bâtir une offre de formation professionnelle dédiée aux entrepreneurs de demain seront grands.

Enfin, les profondes mutations vécues par les territoires, la « dissolution » programmée de leur identité dans la mondialisation et la montée en puissance de la métropolisation fragilisant les ruralités conduisent nos entreprises et nos organisations à renforcer le lien de proximité qui les unit à leur territoire.

Mais si notre économie  bénéficie du retour de la croissance, le retard que nous avons pris appelle l'urgence de réformes essentielles. D'où la nécessité de travailler à restaurer collectivement notre compétitivité, ainsi que vous l'appeliez de vos voeux dès avant votre élection.

Votre élection intervient au moment où le gouvernement a su placer l'entreprise au coeur des enjeux de développement de notre économie, nous appelant à repenser la relation Etat et entreprise, territoire et entreprise. Et donc à réinventer les dispositifs d'accompagnement de l'entreprise dans sa grande diversité.

Alors ensemble :

Construisons l'Etat plate-forme. L'Etat plate-forme ne consiste pas seulement à faciliter la circulation des données entre les organismes publics et privés. Si nous le construisons avec l'Etat, il deviendra un levier de compétitivité de notre économie. Au-delà de la simplification et de la modernisation des services publics numériques, c'est l'ensemble de nos entreprises que nous pourrons rendre plus agiles et plus performantes.

Etendons la « Team France » aux territoires. Le gouvernement a décidé de transformer le service public de soutien à l'export des entreprises avec la création d'un guichet unique, la « Team France Export ». Poursuivons dans nos territoires, régions et métropoles, en transformant notre service public de développement économique, d'innovation et d'intelligence économique en « Team France des territoires ».

Soyons les incubateurs des champions de demain. Pour faire gagner la France dans la compétition industrielle et économique mondiale, nous devrons jouer un rôle de détection, de protection et d'accompagnement collectif. Etablissons avec l'Etat une cartographie précise des entreprises qui présentent en France un caractère stratégique, y compris les PME et les ETI, pour que nos « pépites » deviennent des « fleurons » et enfin des « leaders » sur leurs marchés européens et mondiaux.

Valorisons et protégeons la « France qui gagne ». Nos territoires regorgent de « champions cachés » qui innovent, investissent, embauchent, exportent... Faisons remonter des territoires ces acteurs qui font ou feront rayonner la France, ses territoires et ses savoir-faire. Les « French Tech » et « French Fab » ont montré la voie. Généralisons cette « chasse en meute » au service de nos entreprises et de notre économie.

Autant de pistes pour donner sens à une nouvelle intermédiation au bénéfice de nos entreprises et de nos territoires, à condition de garder les moyens d'agir."

 

Pierre Goguet, président de CCI France, et les 7.434 entrepreneurs engagés dans les Chambres de Commerce et d'Industrie

 

Pour Pierre Goguet, le Medef et les Chambres de Commerce et d'Industrie pourraient ainsi travailler de concert pour :

  • construire l'Etat-plateforme ;
  • étendre la "Team France" aux territoires ;
  • être les incubateurs des champions de demain ;
  • valoriser et protéger la "France qui gagne".