Actualités

Aménagement du territoire - 27 Mars 2018

Arbre aux hérons : « Un projet pour l'attractivité et l’emploi »

Arbre aux hérons :    « Un projet pour l'attractivité et l’emploi »

La campagne de financement participatif pour la réalisation de l’Arbre aux hérons rencontre un énorme succès. Financée au tiers par le privé, cette future infrastructure constituera le nouvel étendard de la métropole nantaise.

Projet touristique, technologique et industriel

 
Plus de 230.000 € collectés auprès de 3400 contributeurs en l’espace de deux semaines, là où les porteurs du projet tablaient initialement sur 100.000€ !  L’impressionnant démarrage de la campagne de financement participatif pour l’Arbre aux hérons menée via la plateforme Kickstarter vient matérialiser l’engouement suscité par cette sculpture colossale en acier qui doit ouvrir au public en 2022 en bord de Loire.  Un ensemble de plus de  50 mètres de diamètre qui culminera à 35 mètres de haut,  là où le Carrousel des mondes marins pointe à 25 mètres,  et doté de 22 branches d’acier végétalisées sur lesquelles les visiteurs pourront déambuler.  Dans les cimes, deux hérons géants embarqueront des passagers pour des vols circulaires donnant à contempler la ville. Par ces mensurations, L’Arbre aux hérons a vocation à devenir le nouvel étendard de la métropole de Nantes. Ce projet touristique, technologique et industriel nécessite un investissement de 35 millions d’euros, financé au tiers par le privé. 

Un fonds de dotation

A cet effet, un fonds de dotation chargé de collecter les fonds privés  a été constitué. L’investissement pour l’Arbre aux hérons est à l’échelle des retombées économiques attendues. « Les entreprises sont défavorables à la dépense publique pour rien, mais elles sont favorables aux projets d’infrastructures qui créent de l’emploi sur le territoire. Car c’est bien tout un tissu économique qui va participer à la réalisation de ce projet. Et plus on a d’attractivité, plus on a de travail dans les entreprises et moins on a de chômage », note Yann Trichard, président de la Chambre de Commerce et d’industrie de Nantes St-Nazaire et membre du conseil d’administration du fonds de dotation initié par 6 membres fondateurs, parmi lesquels la CCI Nantes St-Nazaire.   A ce jour, une trentaine d’entreprises se sont déjà engagées à financer l’Arbre aux hérons, en parrainant notamment  ses branches.    

Atteindre le million de visiteurs                                                                                                                                                

Sur le site des anciens chantiers navals, les Machines de l’île attirent 675.000 visiteurs par an. Avec l’ouverture de l’Arbre aux hérons dans la carrière Miséry en 2022, la fréquentation devrait atteindre un million de personnes. « L’Arbre aux hérons sera à Nantes ce que la Tour Eiffel est à Paris », s’enthousiasme Yann Trichard. En attendant le démarrage de la construction de l’Arbre aux hérons prévu en 2020, les particuliers et les entreprises peuvent donc continuer à contribuer à son financement, via Kickstarter ou le fonds de dotation.