Actualités

Formation - 07 Septembre 2018

Apprentissage : l’iA accueille Christelle Morançais

Apprentissage : l’iA accueille Christelle Morançais

A l’occasion de la rentrée 2018-2019, la présidente de Région a choisi l’iA pour faire le point sur l’apprentissage.

Le nouveau modèle de l’iA 

 

Né l’été dernier de la fusion des CFA Ifocotep et Accipio, l’iA a reçu la visite de Christelle Morançais, présidente de la Région Pays de la loire, en cette rentrée 2018-2019. Avec plus de 1300 apprentis accueillis cette année du CAP au Bac+4, l’iA s’affiche en 2e position départementale des  CFA en termes d’effectifs.  Désormais structure unique aux ressources humaines, matérielles et financières mutualisées, l’iA est placée sous la gouvernance mixte de la CCI Nantes St-Nazaire et d’organisations professionnelles. A l’occasion de la visite  de Christelle Morançais, Yann Trichard a souligné à nouveau l’importance de l’apprentissage pour les jeunes et les entreprises. « L’apprentissage, c’est sans doute le meilleur ascenseur social lorsque l’on a pas les moyens de faire des études. C’est aussi pour cela que l’on doit en faire la promotion dans les quartiers. Il nous faut également faire attention aux petits centres d’apprentissage qui sont peut-être sur des secteurs moins visibles mais qui sont aussi très importants ». 
Avant de découvrir les usages du numérique proposés au sein  de l’iA, sa nouvelle formation aux métiers  de sécurité et son nouveau magasin pédagogique, Christelle Morançais a indiqué que le plan de relance de l’apprentissage lancé dans la région en 2016 portait ses fruits puisque le nombre d’apprentis a progressé de  11% ces deux dernières années pour atteindre plus de 30.000 apprentis, soit la plus forte progression enregistrée au plan national. 
Elu de la CCI Nantes St-Nazaire et nouveau président de l’iA, Xavier Tostivint, affiche de solides ambitions pour le nouveau CFA. « Un des objectifs de la nouvelle mandature de la CCI Nantes St-Nazaire c’est de développer l’apprentissage, du CAP au Bac+5. On s’y attèle ; la preuve puisque au bout de 18 mois on donne naissance à l’iA. Et on a de plein de beaux projets pour l’iA, autour des métiers de la vente qui est sa grande spécificité, mais pas seulement. Après la réforme annoncée de l’apprentissage, on met aussi en place notre nouveau modèle économique pour ne pas avoir à dépendre des subventions  ».